La maladie de Haglund, Comment la traiter ?

par | Déc 18, 2020 | Podologue du sport

Le syndrome ou la « Maladie de Haglund » est une pathologie du pied due à une malformation de l’os du talon (le calcanéum) dont l’aspect saillant, pointu et proéminent provoque une inflammation du tendon d’Achille, dès lors que le pied ne peut trouver sa place dans la chaussure qui lui est impartie, cette déformation faisant obstacle au bon positionnement du pied lorsqu’il est chaussé. Très fréquente chez les sportifs où l’articulation du pied est particulièrement sollicitée, la « Maladie de Haglund » est considérée par les podologues du sport comme étant la signature d’un « conflit rétro-calcanéen ». Dans le langage courant, ce syndrome particulier porte aussi le nom de « bosse de pompe » ou « bosse de Bauer ».

Les causes de la « Maladie de Haglund »

Plusieurs facteurs contribuent au déclenchement et à l’évolution de la Maladie de Haglund et en particulier, un mauvais chaussage avec un port de chaussures non adaptées, rigides ou trop serrées provoquant une pression anormale et douloureuse au niveau du talon postérieur. Il en résulte non seulement des troubles statiques du pied mais surtout une inflammation répétitive et continue, préjudiciable au quotidien et pouvant même entrainer l’arrêt total de certaines activités.

C’est le cas notamment pour les sportifs dont l’articulation du pied est très sollicitée, spécialement chez les footballeurs, les tennismen, les athlètes de haut niveau et surtout, les runners et les traileurs dont l’activité favorite est la course à pied. Les pieds creux avec chaussures à contrefort rigide sont aussi un facteur déclenchant la pathologie, de même qu’un surpoids, un terrain rhumatismal, une déviation de l’axe des pieds ou encore des traumatismes à répétition.

Quels sont les symptômes de la « Maladie de Haglund » ?

A l’œil nu, on va remarquer un épaississement osseux à l’arrière du pied, disgracieux et responsable de la douleur au talon. Suivant l’évolution de la Maladie de Haglund, cet épaississement peut mener à une bursite rétro-calcanéenne ou bursite au talon qui, négligée chez certains sportifs, notamment ceux qui pratiquent la course à pied, peut aggraver encore plus l’inflammation, avec des douleurs à l’arrière-pied encore plus importantes. Rougeur et gonflement du talon en sont les signes les plus flagrants, accompagnés d’une sensation de raideur et parfois de lésions cutanées.

A ce stade, le chaussage devient très difficile pour ne pas dire impossible. Chez les femmes qui ont l’habitude de porter des talons, la « Maladie de Haglund » est relativement fréquente à cause de l’aspect rigide de l’arrière des chaussures qui, irritant cette zone du talon, crée l’inflammation.

Les traitements de la « Maladie de Haglund »

Si la douleur est vraiment trop intense et l’inflammation très importante, le médecin ou le rhumatologue peut prescrire dans un premier temps des antalgiques, des anti-inflammatoires, voire des infiltrations si la situation l’exige. Mais le plus souvent, le meilleur des traitements, après quelques examens éventuels (radio, Echo-Doppler, IRM), sera d’abord du repos, avec cessation de toute activité sportive pour éviter une sur-inflammation, puis de la rééducation, à la fois kinésithérapique, orthopédique et même ostéopathique.

Avec le kinésithérapeute :

Par une ré-éducation basée sur des massages transverses profonds afin d’agir directement sur le tendon d’Achille enflammé.
Par des étirements spécifiques visant à préserver la souplesse articulaire et veiller au renforcement de certains muscles mais surtout un étirement progressif du tendon d’Achille destiné à soulager l’inflammation des bourses séreuses rétro-calcanéennes.

Chez le Podologue du Sport :

A titre préventif mais également dès les premiers signes de la Maladie de Haglund, et notamment en cas de bosse sur le pied, il sera fortement indiqué de consulter votre podologue du sport à Paris 7ème, spécialisé(e) dans les pathologies du pied et les troubles de la posture.
A titre curatif avec la fabrication sur mesure de semelles orthopédiques destinées à modifier la position du pied dans la chaussure et donc du rapport osseux, afin d’éviter toutes les sources de conflit rétro-calcanéen. Le but étant de soulager la douleur de l’os du talon mais aussi toutes les pressions inutiles, pour une ré-éducation précise et durable dans le temps.

Et chez l’ostéopathe :

Grâce à la « libération myofasciale », technique de relâchement utilisée par de nombreux ostéopathes, les patients atteints de la Maladie de Haglund pourront trouver un soulagement à leurs douleurs et un répit à leurs tensions. Grâce aux soins qu’elle dispense, l’ostéopathie agit, en effet, sur de nombreux déséquilibres et pertes de mobilité du corps tout entier ainsi que sur d’éventuels blocages de l’ensemble de la statique.

La maladie de Haglund, Comment la traiter ?

PRENDRE RDV

Les lundi, mercredi et vendredi  au sein de son cabinet situé à

Cabinet Paramédical Tourville
17, avenue de Tourville, Paris 75007