Risque podologique chez le patient diabétique

Le diabète touche plus de 4 millions de personnes en France et les complications dues à cette maladie peuvent être dramatiques. Il s’agit d’une pathologie silencieuse bien souvent détectée trop tard lorsque que les premiers dommages collatéraux sont déjà présents.

Quels sont les risques de développer des problèmes podologiques chez un diabétique ?

La neuropathie est une des complications du diabète. Il s’agit d’une atteinte des nerfs et plus fréquemment des membres inférieurs qui entraîne une perte de la sensibilité à la douleur pouvant conduire à des lésions aux pieds très souvent ignorées des patients. Ces ulcérations de la peau doivent être prises au sérieux au risque de dégénérer en mal perforant plantaire, voire se terminer par une amputation.

Le risque est important, car les douleurs aux pieds sont imperceptibles et la cicatrisation plus compliquée chez le patient diabétique. Les traumatismes peuvent être déclenchés par un durillon, un ongle mal coupé, un corps étranger dans la chaussure ou encore une simple ampoule.

Le risque podologique est défini selon 4 grades :

  • grade 0 : absence de neuropathie sensitive ;
  • grade 1 : neuropathie sensitive isolée ;
  • grade 2 : neuropathie sensitive associée à une artériopathie et/ou une déformation du pied ;
  • grade 3 : antécédent d’ulcération du pied et/ou amputation des membres inférieurs.

Il est recommandé d’effectuer un dépistage annuel du risque podologique chez le médecin généraliste, le diabétologue ou le pédicure-podologue afin de détecter précocement les lésions et prévenir les récidives.

Comment se déroule une séance chez le podologue ?

Lors de la séance de prévention de pédicurie/podologie, le professionnel de santé effectue un bilan complet d’une durée de 30 à 45 minutes comprenant :

  • une analyse des résultats médicaux (IRM, radio, prise de sang) ;
  • un examen approfondi des pieds ;
  • un état des lieux du système vasculaire à la recherche du pouls pédieux ;
  • un bilan sensitif à l’aide d’un monofilament ;
  • une gradation du risque podologique.

Le podologue analyse ensuite les différentes paires de chaussures portées par le patient pour détecter les éventuelles déformations et réalise un examen sur une plateforme podométrique afin de déterminer les pressions plantaires et les défauts d’appui.

Si nécessaire, le professionnel de santé effectue un soin de pédicurie qui permettra de prévenir les affections de la peau et de l’ongle.

Quelle est la prise en charge du pied diabétique ?

La prise en charge du pied diabétique commence par l’éducation du patient. Il est indispensable qu’il soit conscient des risques de plaies et de la nécessité de bien se chausser, d’éviter de marcher pieds-nus ainsi que de surveiller et d’hydrater quotidiennement ses pieds.

Le podologue peut également procéder à la confection d’orthèses plantaires, de semelles orthopédiques de posture ou thermoformées. Elles permettent de mieux répartir les pressions, d’éviter la formation d’hyperkératoses et diminuent ainsi le risque de développement de nouvelles plaies.

Il est fortement conseillé de réaliser régulièrement des soins préventifs de pédicurie afin de détecter le plus rapidement possible un début de pathologie pouvant conduire à une plaie comme un ongle incarné ou la présence de corne.

Quel remboursement pour des soins podologiques liés au diabète ?

Les patients diabétiques à risque podologique de grade 2 et 3 bénéficient d’un forfait annuel de prévention pris en charge par l’assurance-maladie. Celui-ci comprend un bilan initial et 4 à 6 séances de soins de prévention par an pouvant être réalisées au domicile du patient ou au cabinet du podologue. Le remboursement des soins est soumis à prescription médicale.

Les grades 0 et 1, quant à eux, sont remboursés à hauteur de 60 % du tarif conventionné de la Sécurité sociale, à savoir 27 €. La plupart des mutuelles prennent en charge la somme restant à la charge du patient.

Les orthèses plantaires sont remboursées à 60 % de la base sauf en cas d’ALD (affection longue durée) où elles seront prises en charge à 100 %.

Amélie Tardivel, Podologue du sport,  vous reçoit :

Les lundi, mercredi et vendredi

 au sein de son cabinet situé à

Cabinet Paramédical Tourville
17, avenue de Tourville, Paris 75007